13 avril 2017 – AGE sur la FUSE – Yo!

sticky

Yo!

En réponse aux résultats du doodle transmis aux membres, le SEES-UQO tiendra une assemblée générale extraordinaire (AGE) le 13 avril prochain à 16h00 afin de décider de l’adhésion à la FUSE (Fédération universitaire des syndicats étudiants). À ne pas confondre avec une fuse de cuisinière!

L’objectif de la FUSE est de favoriser le travail collaboratif des syndicats des étudiant.e.s salarié.e.s autour des enjeux communs auxquels nous sommes confrontés. À titre d’exemple, il pourrait y être question d’harcèlement (sexuel) au travail et de salaires. Vous trouverez une copie d’un tract explicatif à la fin de cette communication.

Vous trouverez ci-dessous l’avis de convocation de l’assemblée du 13 avril ainsi que les détails sur le lieu et l’ordre du jour.

On se voit le 13 avril!
Le conseil exécutif du SEES-UQO

AVIS DE CONVOCATION

Date: 13 avril 2017
Heure: 16h00
Lieux: B-1210 (Alexandre-Tâché), J-2110 (Saint-Jérôme), R-203 (Ripon)

Ordre du jour

  1. Ouverture de l’assemblée et admission des membres
  2. Nomination de la présidence et du secrétariat
  3. Adoption de l’ordre du jour
  4. Adoption des procès-verbaux du 30 novembre 2016 et du 9 mars 2017*
  5. FUSE
  6. Levée de l’assemblée

*Ces documents seront affichés sur le seesuqo.wordpress d’ici le 11 avril.

Tracts-FUSE

Positions d’assemblées générales

Par défaut

AGA 30 novembre 2016

1. Que le SEES-UQO intègre la FUSE à condition que les modes de cotisations soient proportionnels et que le mode de représentation soit égale c’est-a-dire un syndicat une voix.

Dans le cas où ces conditions ne serait pas rencontrée en totalité, le SEES-UQO mandate ses représentants de revenir avec les informations pour être traiter par l’Assemblée Générale.

2. Que le SEES-UQO s’oppose avec véhémence à la structure proposée par le gouvernement du Québec;

Que le SEES-UQO milite pour la mise en place d’un conseil de l’éducation supérieure dans lequel les principes de cogestion seront mis de l’avant et où les acteurs du milieu économique sont absents;

Que le SEES-UQO s’implique dans toutes les campagnes avançant ces principes.

AGA 9 mars 2016

1. Que le SEES-UQO dénonce l’incohérence scabreuse des demandes de l’administration universitaire par rapport aux moyens investit par l’administration dans le fonds réfugié. Qu’une lettre ouverte soit écrite et publiée concernant cette problématique.

Que le SEES-UQO verse un montant récurant de 40$ par année au fonds réfugié, ce qui représente le même montant au prorata que les autres syndicats

AGA 24 septembre 2015

1. Considérant que Robyn Benson, la présidente nationale de l’AFPC, ai décidé d’ignorer ses membre en n’appuyant pas les sections locales dans leurs position concernant les questions d’austérité et les mobilisations étudiantes au printemps 2015,

Le SEES UQO mettra en place des actions afin de dénoncer la position de la présidente nationale de l’AFPC et demandera des excuses publiques auprès de cette dernière. Le SEES UQO s’engage à mobiliser les autres syndicats universitaires de l’AFPC en vue de l’application du mandat précité.

2. Considérant que Daniel Boyer, le président de la FTQ, ai décidé d’ignorer ses membre en n’appuyant pas les sections locales dans leurs position concernant les questions d’austérité et les mobilisations étudiantes au printemps 2015,

Le SEES UQO mettra en place des actions afin de dénoncer la position du président de la FTQ et demandera des excuses publiques auprès de ce dernier.

Le SEES UQO s’engage à mobiliser les autres syndicats universitaires de l’AFPC en vue de l’application du mandat précité.

AGA 29 janvier 2014

1. Que le SEES UQO s’oppose au règlement relatif à l’utilisation des ressources informatiques et de télécommunication de l’UQO, le dénonce et fasse tout en son pouvoir pour que ce dernier soit abrogé;

Que le SEES UQO exige que la direction fournisse une liste de tous les membres de la communauté universitaire de l’UQO qui on été espionnés en vertu du règlement depuis sa mise en application.

2. Considérant que le passage piétonnier propose au piéton un temps d’attente pour traverser trop long et que le signal pour traverser est lui aussi trop court;

Considérant que les automobilistes violent constamment les limites de vitesse à cet endroit, et ce dans les deux directions;

Considérant les blessures et décès qui ont eu lieu à cet endroit;

Que le Syndicat fasse tout en son pouvoir pour la mise en place d’un couloir piétonnier entre les rues de la Coopération et Chateaubriand pour se rendre à l’UQO.

3. Considérant que les services alimentaires actuels proposent de la nourriture de piètre qualité;

Considérant que les prix sont trop élevés;

Considérant l’utilisation de couverts non réutilisables;

Que le syndicat joigne ses efforts avec les autres organismes qui sont opposés aux services alimentaires;

Que l’ensemble des services alimentaires soient autogérés par des étudiants;

Que les services alimentaires de la cafétéria soient offert avec un menu complet entre 8h et 20h.

4. Considérant le problème de l’augmentation du nombre d’étudiants (donc de revenus) sans qu’il y ait une augmentation conséquente du côté des ressources humaines;

Considérant le positionnement des autres syndicats en défaveur de ce genre de pratiques prônées par l’administration;

Considérant que cette situation aboutit à une diminution des heures de contrats de recherche offertes;

Que le SEES UQO se positionne contre le budget de l’UQO tel que présenté;

Que le SEES UQO rappelle à l’administration que sa mission principale est la construction du savoir via la recherche et l’enseignement, objectifs qui devraient être au centre des préoccupations de toutes les Universités;

Que le SEES UQO exige une augmentation et une amélioration des services offerts aux étudiant-es;

Que le SEES UQO exige un réinvestissement massif en recherche à l’UQO.

5. Considérant que les boîtes courriel des étudiants salariés sont éliminées sitôt leurs contrats terminés;

Considérant que l’Université communique par le biais du courriel étudiant des membres lorsqu’elle n’obtient pas de réponse de la part de la boîte courriel employée;

Considérant que les courriels des employés ne sont pratiquement pas utilisés par leurs supérieurs immédiats;

Que l’UQO laisse profiter de notre courriel employé tout au long de notre adhésion au syndicat, soit un an après la fin du contrat;

Que le SEES UQO exige de l’Université l’obtention d’une liste de tous les courriels des étudiants salariés une fois le contrat assigné.

6. Considérant que les surveillants d’examen et assistants d’enseignement seront appelés à appliquer les nouvelles règles adoptées par ce comité;

Considérant les nouveaux enjeux de travail qui pourraient émerger de cette refonte;

Que le SEES UQO exige d’obtenir un siège sur le comité de plagiat et fraude en vertu des intérêts de ses membres.